Une personne sous stress ne peut pas voir « sa » solution, elle ne peut pas passer au stade de la réaction et ensuite à la création.

QUEL EST LE PROBLEME ?

Le problème survient lorsque nous ne répondons pas de manière appropriée, que nous nions le problème, que nous sommes anxieux à propos des choses qui sortent de notre contrôle, que nous imprimons nos sentiments négatifs, que nous avons envie de fuir sans savoir où aller, que nous

QU’EST-CE QUE LE STRESS ?

Le stress (issu par l’anglais de l’ancien français destresse) est, en biologie, l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement. Ces réponses dépendent toujours de la perception qu’a l’individu des pressions qu’il ressent. Selon la définition médicale, il s’agit d’une séquence complexe d’événements provoquant des réponses physiologiques, psychosomatiques. Par extension tous ces événements sont également qualifiés de stress. Dans le langage courant, on parle de stress positif (eustress en anglais) ou négatif (distress). Le stress est différent de l’anxiété, celle-ci est une émotion alors que le stress est un mécanisme de réponse pouvant amener différentes émotions, dont l’anxiété.

QUE FAUT-IL POUR GERER LE STRESS ?

Pour gérer le stress il faut savoir ce qu’est le stress et avoir un moyen d’identifier ce qui le provoque (les facteurs de stress). A partir de là vous aurez des informations sur le savoir quoi faire. Le plus important c’est d’être disposé à faire des changements appropriés.

Une fois l’origine du stress identifié, nos choix d’amélioration de vie comprennent :

  • le retrait ou l’élimination des facteurs de stress
  • le choix de nous éloigner des facteurs de stress
  • le changement de la réponse du cerveau/corps

Ou bien, nous pourrions vous engager dans des choix inefficaces de gestion du stress comme par exemple :

  • Choisir de ne rien faire, ignorer le besoin de changements appropriés
  • Travailler plus longtemps, essayez encore plus forts, devenir un bourreau du travail
  • Échapper aux problèmes en consommant de l’alcool ou d’autres drogues, ou avoir des comportements échappatoires.

Attention :  LA PRESSION N’EST PAS UN STRESS

Le stress a été emmagasiné depuis la naissance. Il nous arrache du temps présent, il pollue notre image de nous-mêmes, nous rend passifs, non créatifs et à force de toxines autant psychiques que physiques, nous sommes transformés en véritables bombes à retardement.

La pire manière de gérer un stress consiste à nier son existence et le fait qu’il affecte notre acuité mentale.

Nier le stress émotionnel négatif multiplie son pouvoir. Toute émotion négative à propos de nous-mêmes ou des autres est un drain dans notre organisme.

Très souvent, le stress est décrit comme étant une surcharge de travail, d’émotions, de mal-être. Le stress est ressenti comme une pression qui vient de l’extérieur ou de l’intérieur.

Mais la pression n’est pas le stress en lui-même, elle n’est qu’une demande pour se reprendre en main ou faire face aux défis de la vie en général.

LE VRAI STRESS, C’EST L’ABSCENCE DE CHOIX

C’est la sensation d’être « coincé », avec le risque de répéter le déjà connu pour en sortir. Quand le choix redevient possible, nous sommes libérés.

Sans stress, ou en ayant appris à le gérer, la vie peut être plus facile, l’apprentissage est aisé, la performance est là. Les problèmes deviennent opportunités, nous apprenons à tirer des leçons de ce que nous vivons et non pas des accusations de ce que nous sommes.

Beaucoup de symptômes émotionnels et physiques tendent à disparaître une fois que le stress qui les soutient a été évacué. Quand le stress est relâché, la conscience augmente, les idées nouvelles sont possibles, les nouvelles alternatives positives aussi et non plus la répétition de ce qui a déjà mené à l’échec.

La peur, la douleur et la peur de plus de douleur nous font douter de notre propre autorité. Le processus par lequel nous nous sabotons nous-mêmes est aussi dévastateur que simple.

Pour la plupart des gens, stress et vie quotidienne sont exactement la même chose

Doute de soi, doute de soi et d’avantage de doute de soi. « Je ne sais pas comment gérer cette situation » ou « Je ne sais pas quoi faire » ou « Je ne sais pas comment le faire ».

Les problèmes de communication sont du doute de soi… « Je ne sais pas pourquoi personne ne me comprend »

La confusion est du doute de soi. « Je ne sais pas que faire avec ma vie » ou « Où est ma place dans cette situation ? » ou « Qu’est ce qui ne va pas chez moi, personne ne m’écoute, ne m’aime ou respecte mes souhaits ?» ou « Que puis-je faire pour que ma vie vaille la peine d’être vécue ?»

LE VRAI STRESS, CEST AUSSI LE DOUTE DE SOI

Stress et doute de soi sont exactement la même chose

Quand nous doutons de nous-mêmes, nous sommes sous stress

Et nous sommes sous stress Parce que nous doutons de nous-mêmes

Nous doutons de nous-mêmes principalement quand :

  • Nous n’avons pas ce que nous voulons
  • Quand nous ne savons pas comment obtenir ce que nous voulons
  • Quand ce que nous voulons nous est retiré.

TOUT CE QUE VOUS DEVEZ CONNAITRE A PROPOS DU STRESS

Nous sommes nombreux à savoir que nous devrions réduire nos stress. Cependant, vous avez probablement réalisé que pour atteindre cet objectif, nous devons savoir ce qu’est le stress, quelle est sa raison d’être, ce qui se passe quand il s’accumule de façon excessive, comment l’empêcher de grandir, et comment éliminer le stress dont nous sommes déjà victime.

Ce sera le thème des articles qui vont suivrent…