A l’attention de tous les soi-disant coachs sportifs, préparateurs physiques, entraineurs, coachs en nutrition…et j’en passe. A l’attention de tous ceux qui brandissent la notion d’index de glycémie fièrement en pensant détenir un secret des dieux. A ceux qui tentent la carte de la (fausse) compétence sans aller vérifier les informations avant de les transmettre.

Donner de fausses informations à vos clients ne va pas vous servir à les garder plus longtemps bien au contraire ; parce ce que dès qu’ils sauront la vérité, ils ne vous considéreront plus comme de vrais professionnels et douteront à juste titre de vos compétences dans d’autres domaines…

Alerter vos clients sur le côté néfaste de certains aliments sous prétexte qu’ils contiennent des glucides à index glycémique élevé est DANGEREUX pour eux.

Laisser sous-entendre à vos clients qu’ils doivent pour le contrôle de leur poids ou pour leur santé, sélectionner leurs aliments dans une liste hiérarchisée sur laquelle ils sont dans l’obligation d’éliminer les aliments qui ont un index de glycémie supérieur à 50 est une aberration…

Petite mise au point pour les ignorants et informations anti berne pour les autres :

L’indice glycémique a été inventé par David J. Jenkins, professeur à la faculté de médecine de l’Université de Toronto.

L’index de glycémie est un outil qui permet de comparer des portions d’aliments qui renferment le même poids de glucide en fonction de leur capacité à élever le taux de sucre dans le sang (glycémie). Il indique à quelle vitesse le glucose d’un aliment se retrouve dans le sang. Cet indice classifie les aliments par rapport à un aliment de référence qui est le glucose auquel on attribue l’indice 100, ou le pain blanc auquel on attribue l’indice 70 (valeurs Européennes).

Tous les glucides qu’ils soient simples ou complexes provoquent une augmentation du taux de sucre dans le sang. Ce pic de glycémie intervient 30 minutes après leur ingestion et est plus ou moins grand. Il détermine l’index glycémique de l’aliment.

Attention plusieurs listes sont sur internet :

Pour compliquer un peu les choses plusieurs listes circulent sur internet avec des valeurs IG différentes en fonction de l’origine de ladite liste.

La référence est le glucose qui a un IG = 100 pour l’Europe

La référence est le pain blanc pour les USA qui a un IG = 70 en Europe et IG 100 aux USA

Si vous voulez utiliser une liste américaine pour faire un peu plus « SMART », appliquez un coefficient multiplicateur de 1.43 pour vous retrouver avec des valeurs européennes (L’ancien système des sucres rapides ou lents en fonction de leur teneur en sucre simple à été abandonnée depuis longtemps).

Elément complémentaire

L’index de glycémie a été édulcoré (Merci pour le jeu de mot) par un autre facteur :

La charge glycémique, qui représente la quantité de glucides contenue dans un aliment, pour un poids donné.

Exemple : Si vous manger 4/5 grains de raisin qui est un aliment à haut IG mais à charge glycémique basse vous n’allez pas stimuler votre sécrétion d’insuline au même titre que si vous mangiez 100g de pain blanc.

En résumé, l’index glycémique fait référence à la qualité des glucides apportés par l’aliment, la charge glycémique, elle fait référence à la quantité des glucides apportés par l’aliment en question.

Pas si simple…

Si on pouvait en rester là….Et bien, non !

Ce que la plupart des gens ignorent, c’est que cet index de glycémie est sous influence, et n’a de juste valeur que pour ceux qui ne mangent qu’un seul aliment à la fois en grosse quantité.

Quand je dis un seul aliment ne confondez pas encore….Manger un pizza entière, c’est manger plusieurs types d’aliments de façon simultanée.

Cà ce complique…

Dans la plupart des cas on vous conseille de manger des repas équilibrés.

Donc en prenant pour exemple le pain blanc puisque vous connaissez sont index de glycémie maintenant. Lorsque vous manger un pain entier, nature, sans ajout d’aucun autre aliment ou sauce ou quoi que ce soit, vous aurez une stimulation intense de votre sécrétion d’insuline suite au bond que va faire votre taux de sucre dans le sang.

Si par contre vous prenez votre pain, que vous en couper un bon morceau, vous l’ouvrez en deux et vous laisser votre imagination faire….On arrête là , ça dégénère….Vous vous faites un bon sandwich avec jambon, ou viande, ou thon, ou œufs pour les protéines, des tomates pour les fruits (et, non ce n’est pas un légume…) un ou plusieurs cornichons, pour le gout, un filet d’huile d’olive, un peu de salade verte et des oignons, et au final la sauce de votre choix puisque vous le valez bien.

Votre sandwich n’aura pas du tout un index de glycémie de 70. Il est fort à parier que cet index sera descendu très nettement en dessous de la barre des 50.

Et pourquoi ?

L’index de glycémie n’a de valeur que pour les glucides ingérés seuls à hauteur de 50g équivalant glucides. L’index de glycémie est pondéré par la notion de « charge glucidique ».

Et parce que !

L’addition de tous autre aliment tels que source de protéines, source de fibres et source de lipides modifie de manière très significative cet index de glycémie.

Une petite astuce

L’ajout d’une noix de beurre dans du riz blanc cuit a l’eau, réduit la vitesse de la vidange gastrique, donc la vitesse de digestion du riz et diminue fortement son index de glycémie.

Vous pouvez vous faire ce plaisir même lors d’un régime de perte de poids. Si en plus de ça vous ajouter une source de protéine, ça vous fait un excellent plat minceur (dans la cadre d’un apport calorique contrôlé).

Conclusion

Ne tirez pas d’enseignement des choses que vous ne comprenez pas. Ne transmettez pas d’informations à d’autres sans aller les vérifier de manière éclairée. Ne faites pas d’un critère de classement (index glycémique) une vérité absolue valable pour tous.

A ce propos, ne rejeter pas le riz blanc sous prétexte qu’il a un indice glycémique d’environ 70. Vous éviterez ainsi la monotonie de vos repas et surtout, vous écarterez également le risque toujours présent; lorsque on fait un régime, de carence alimentaire générée non pas par le régime, mais par l’exclusion de certains aliments. Ce qui est d’autant plus débile.

Arrêtez de vous prendre la tête, et manger des repas équilibrés, faites du sport et buvez beaucoup d’eau.

PS : si vous avez des questions au sujet de cet article, n’hésitez pas à nous en faire part.

PS bis : si vous connaissez des personnes concernées faites circuler

Auteur : Serge DESSEL